VOUS SOUHAITEZ ACHETER UNE VOITURE EN ITALIE ?

« Voici la procédure d’importation »

QUELLES DÉMARCHES POUR ACHETER UN VEHICULE EN ITALIE ?

COTE ITALIEN :

En France, nous avons une carte grise. En Italie, chaque véhicule est identifié par deux documents :

  • Le « libretto » ou « carta di circolazione » : équivalent italien de notre carte grise. Il indique toutes les caractéristiques du véhicule, ainsi que les coordonnées de tous les propriétaires depuis sa 1ère MEC.
  • Le certificat de propriété : délivré par le P.R.A, ce document confirme l'identité du propriétaire actuel.

Non GAGE

Ces deux documents doivent mentionner les mêmes informations, et être tous deux enregistrés au nom du propriétaire actuel du véhicule.

Une fois la voiture achetée en Italie, et après l’avoir faite rapatrier en France, il faudra procéder à sa « radiation administrative », ce dans une agence automobile italienne.

« Avant de lancer, il est impératif de contrôler que le véhicule n’est ni gagé, ni volé (ce qui bloquerait la transaction), mais aussi à qui appartient officiellement la voiture. Il faudra donc faire un NON GAGE (interrogation des fichiers italiens) : ce document s’obtient en quelques heures et vous dira tout ».

TRANSIT :

« Une seule solution : faire appel à un transporteur professionnel »


Depuis la nouvelle loi italienne du 14 juillet 2014, et la suppression des plaques de transit, l'État Italien exige une preuve de la livraison de la voiture au domicile de son nouvel acquéreur en France, (à savoir le CMR, document de transport, signé par l’acquéreur à réception du véhicule) pour effectuer la radiation du véhicule des fichiers italiens, nécessaire à l'immatriculation en France.

COTE FRANÇAIS :

Les formalités administratives pour immatriculer un véhicule importé d’Italie en France : présentez-vous en préfecture avec, en plus des documents habituels (document d’identité valide, justificatif de domicile) :

Libretto et certificat de propriété
Quitus fiscal (à demander à son Centre des Impôts)
COC (certificat de conformité Européen : à demander au constructeur, ou encore sur internet chez notre partenaire : EuroCoc)
Contrôle technique français
Facture d’achat, ou cession de vente (si le vendeur est un particulier).

Les points à retenir :

- Deux documents identifient le véhicule : le « libretto », et le « CDP »
- Les deux documents doivent être au nom du propriétaire actuel
- Il faut passer par un transporteur professionnel pour rapatrier votre voiture d'Italie

DES CONSEILS POUR UN ACHAT RÉUSSI

« Vous avez repéré des annonces de voitures intéressantes sur des sites italiens ? Vous êtes prêt à vous lancer ?
Alors lisez bien nos conseils qui, si vous les suivez, vous garantiront d’effectuer un achat automobile en Italie en toute sécurité ! »

► Faites votre sélection d'annonces sur des sites internet sérieux et fiables, tels que: 

Contact Vendeur

"Autoscout24.it" (le plus sûr), "Subito.it" (équivalent du Boncoin.fr).

« Vous ne parlez pas la langue, et souhaitez obtenir toutes les informations concernant le véhicule avec un prix négocié - Consultez notre service : » 

Sélectionnez des annonces dans lesquelles il est mentionné que la voiture à un entretien suivi (« Tagliandi certificati »).

Privilégiez les annonces de professionnels, ils ont en effet pignon sur rue, de fait, il est possible de vérifier leur existence en interrogeant le fichier italien des entreprises (équivalent de « Infogreffe»).

Non Gage

« Nous procédons à ces vérifications pour vous avec notre service « Non Gage »

► Lorsqu’un véhicule vous intéresse et que le contact que vous avez eu avec le vendeur est positif, avant d’aller plus avant dans la transaction, optez pour un "Non Gage", indispensable pour tout savoir sur la voiture : nombre de propriétaires, origine Italie ou importation, mais surtout pour s’assurer qu’elle n’est ni gagée, ni volée et qu’elle est bien au nom du vendeur actuel.

Préférez les annonces dont les vendeurs se trouvent dans le nord de l’Italie (Rome et au-dessus). En effet, les vendeurs du sud de l’Italie ont moins bonne réputation, même si, il est vrai que, les voitures de collection s'y trouvent en plus grand nombre et en meilleur état de conservation.

Expertise Auto

« Dans tous les cas, il est indispensable d'aller voir le véhicule, ou de mandater un expert automobile sur place. Vous serez gagnant à tous les coups, soit en évitant un mauvais achat, soit en vous rassurant avant d’acheter votre voiture en Italie. »

Ne soyez pas trop gourmand ! Les annonces dont l’écart de prix avec la France est trop important cachent souvent de mauvaises surprises.

Ne soyez pas trop exigent sur couleurs et options. Qui veut acheter une bonne affaire doit savoir faire une ou deux concessions.

Vérifier les options du véhicule qui vous intéresse en Italie, ce à l’aide du numéro de série, ou « VIN » : voir VIN DECODER .

Les points à retenir :

- Préférez les annonces de pros
- Effectuer un NON GAGE avant d'envisager acheter une voiture en Italie
- Déplacez-vous, ou faites faire une expertise automobile avant de vous engager.

LES RÉPONSES A VOS QUESTIONS AVANT D'ACHETER

Le COC (Certificat de conformité) est-il obligatoire pour immatriculer votre véhicule acheté en Italie ?

Il est obligatoire pour tous les véhicules immatriculés avant 2009. A partir de 2009, s’il est indiqué sur le "libretto" (carte grise italienne) le type/variant/version, ainsi que les deux derniers chiffres du numéro de réception européen, après l’étoile. En savoir +

Le Quitus fiscal

Le quitus fiscal est un document attestant que le véhicule acheté dans un autre pays de l’Union Européenne, comme l’Italie, est en situation régulière au regard de la TVA. Ce document, délivré gratuitement, doit être demandé auprès du Service des Impôts des Entreprises dont dépend votre lieu de résidence, dans un délai de 15 jours suivant la livraison.

Puis-je ramener mon véhicule d'Italie par la route ?

Le processus de radiation d’un véhicule des fichiers automobiles italiens rend cette possibilité nulle, depuis la nouvelle loi du 14 juillet 2014 .
La seule possibilité est de faire transporter sa voiture par un transporteur professionnel. En savoir +

Quels documents présenter pour immatriculer mon véhicule importé en France ?

La facture d’achat, ou certificat de cession, le certificat d’immatriculation italien, le certificat de propriété, le quitus fiscal, le contrôle technique français, le COC, la pièce d’identité, ainsi que le justificatif de domicile, et la demande d’immatriculation remplie.

Comment circuler en France une fois mon véhicule acheté en Italie rapatrié ?

Acquisition

Le véhicule acheté en Italie arrivera en France sans plaques d'immatriculation. Il vous faudra donc demander en préfecture une "immatriculation provisoire", ou « WW ». Ce qui vous permettra de rouler et d'effectuer votre contrôle technique.

« Notre service - Acquisition - comprend le rapatriement et la carte grise provisoire ».